Patrimoine

Saint Amans Valtoret et son château

Parvis%20du%20ch%C3%A2teau_edited.png

En 1629, les troupes de RICHELIEU occupent le château, démolissent les remparts, imposent une garnison et une rançon. Après la révocation de l'Edit de Nantes, les familles protestantes doivent choisir entre l'abjuration, l'exil ou le "désert".

En 1715, Louis Roussel D'AURIAC achète pour 100 000 Livres la seigneurie de Saint Amans. Nous lui devons le premier assainissement communal, la création de l'avenue qui mène au château, la construction de la porte monumentale classée aujourd'hui monument historique, ainsi que l'orangerie (17 m x 7 m) décorée de bustes d'empereurs romains.

En 1723, il achète également Labastide Saint Amans, ville franche à l'origine.

Lorsque débute la révolution de 1789, la seigneurie de Saint Amans appartient à la marquise de POULPRY, fille de Guillaume CASTANIER. Elle choisit d'émigrer et ses biens sont vendus comme biens nationaux.

Sous le Premier Empire, le Comte de MILHAU achète à 4 bourgeois de Saint Amans le château très délabré ainsi que les terres qui l'entourent.

Dans les années 1820/1830, il fait construire la tour et le bâtiment central reliant les deux tours. Selon le récit du maçon chargé des travaux, il fît bâtir ensuite, vers 1833, la cour en étrier, les communs, la fontaine monumentale à l'entrée du château, le moulin bas et le pont y conduisant.

En 1851, après la mort du maréchal SOULT, Labastide Saint Amans devient SAINT AMANS SOULT.

A la fin du XIXème siècle, le Comte de MILHAU lègue son domaine à Monsieur Jean CALVET.

Vers 1920, ces biens passent à Mademoiselle de LA JONQUIERE, qui à son tour, les lègue à son neveu, le Marquis Henri de LA JONQUIERE.

Le 31 juillet 1975, la commune de Saint Amans Valtoret achète le château et ses dépendances.

Porte%20ch%C3%A2teau_edited.jpg

Au Vème siècle, un groupe de cabanes au confluent du Thoré et du Rieussalenc prend le nom de Saint Amans en se plaçant sous la protection de l'évêque de Rodez, Amans.

L'abbaye de Caunes édifie aux environs du Xème siècle un couvent et une église à la Vingtaine, puis une prieuraie à Saint Amans. Pour défendre la partie nord de leur domaine, les moines construisent des tours fortifiées; en 1119, le donjon de Saint Amans est érigé ( l'actuelle tour ouest du château) ainsi que les premiers remparts du village.

L'épopée Cathare terminée, au XIIIème siècle, les MONTFORT héritent de la seignerie de Saint Amans.

En 1220, des habitants du village vont fonder, de l'autre côté du Thoré, un nouveau village appelé LABASTIDE SAINT AMANS ou encore VILLE MOINDRE. Le premier Saint Amans devient SAINT AMANS VILLEMAGE ou Saint Amans de Valthoré. Leur blason commun: une harpe et des fleurs de lys symbolisant l'harmonie entre les deux villages et le pouvoir royal.

En 1340, la Seigneurie rentre dans les possessions des VENDOME.

A la fin du XVIème siècle GENIBROUSE acquiert le domaine. Le donjon édifié par les moines devient aux XVI, XVII et XVIIIème siècles une véritable forteresse comme le montrent ses murs nord, hauts de 15 mètres et d'une épaisseur par endroits de 2,15 mètres.

De 1572 à 1629, la famille GENIBROUSE et le village traversent les guerres de religions en se rangeant du côté de la Réforme: époque troublée, nombreux combats, le château est brûlé en 1587/1588.

Château illuminé
Tour est du château
Tour ouest du château
Façade sud du château
Château de St Amans Valtoret

Restauration de l'ancien lavoir du village

1/6
Validation.png

Documents administratifs

Validation.png

S'inscrire à la Newsletter

Validation.png

Nous contacter

Validation.png

Liens utiles

Météo Locale

En 2 minutes !!!

Logo3_edited_edited.png